concombre-cornichon-art-620

Concombre et cornichon…

La semaine est bien morose, même sur les réseaux sociaux. Fillon, Fillon, Fillon… Et si on parlait d’autre chose. Encore que…

Un dictionnaire…inattendu

Je suis allée voir du côté d’une de mes bibles Le Dictionnaire érotique des fruits et légumes  de Jean-Luc Hennig.  Pas de testament, ni ancien ni nouveau, pas de versets non plus mais… un esprit, sans E majuscule bien sûr ! Un esprit taquin, fin et savant ! A vous de juger.

Les frères CUCUMIS

Les deux frères Cucumis, autant l’aîné (le Concombre) que le cadet (le Cornichon) ont toujours été très froids dans la vie. Même entre eux. C’est dans leur nature. Ils font partie avec le melon, la citrouille et la courge, des quatre semences froides majeures. C’est dire si, pour se lier tant soit peu avec un Cucumis, il faut de la bonne volonté . Plus loin…

Vierge

vierge-a-lenfant[…] Mais enfin, depuis l’Ancien Testament, le concombre est aussi, en raison de ses formes flatteuses, un des emblèmes de la luxure. Pas chez les Anglais, naturellement, qui devant la substance froide de la chair évitèrent sa consommation pendant des siècles par peur de la mort. Dans un texte d’Isaïe, on lit ceci (I ; 8) : «  Et la fille de Sion est restée comme une cabane dans une vigne, comme une hutte dans un champ de concombres, comme une ville épargnée. » L’allusion à la Vierge serait, paraît-il, évidente : entourée par le péché, préservée de la faute. Et la faute, c’est bien entendu le concombre. Dans la peinture italienne du Moyen Âge, en particulier chez Carlo Crivelli, le concombre est toujours là, dans des motifs de guirlandes ou en guise d’ornement au trône de la Vierge. Placé parfois à côté de la pomme de la tentation, ou même ftriptyque-camerinolanqué de deux belles pêches, comme dans le Triptyque de Camerino ou la Vierge à l’enfant de Crivelli (XVe siècle). Mais naturellement ce qui peut paraître enchanteur dans une physionomie peut se révéler à l’usage fort décevant : on n’avait peut-être pas grand mal, après tout, à être Vierge devant un concombre. Ce que pensaient aussi les Grecs, qui lui attribuaient une puissance érotique à peu près égale à zéro.

 

Ne voyez pas dans cet article (de dictionnaire) de message subliminal. Encore que…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *